Bienvenue a
l'armement Franlis

 

Profitez du soleil, du vent
et de la mer...

 

Découvrez un port mondial
en pleine action...

 

Visitez les parcs éoliens
en mer...

 

Profitez d'une journée
sportive en mer...

 

organisez votre fête
à bord…

Albatros + Franlis 6  – 16 et 17/11/2013

Pendant ce week-end, nous avons opté pour la pêche à l’ancre, car le temps était favorable (2/3 Beauforts) et les bateaux n’étaient même pas remplis à moitié. Bien que nous ayons dû déplacer le bateau à plusieurs reprises, nous avons fait une bonne pêche. Tous les passagers avaient une place de plus de 2 m pour pêcher, ce qui était idéal pour une journée de pêche à l’ancre. Le dimanche, le navire ancre même à une demi-heure du port d’Ostende, de sorte que les participants ont de longues journées de pêche d’environ 8 heures. Le navire rentre avec des bacs pleins de merlan. Espérons que le vent ne souffle pas trop fortement pendant les week-ends à venir de sorte que les bateaux puissent sortir à nouveau. Un grand merci aux capitaines !

Albatros – 2/11/2013

Malgré la prévision d’une tempête sévère pour aujourd’hui de 7-8 Beauforts venant de sud-ouest, la tempête est passée de la nuit de samedi à dimanche. A la dernière minute, nous contactons nos clients pour leur dire que le temps sera très favorable avec un vent venant du sud-ouest de 2/3 Beauforts avec du soleil et des nuages légers. Le bateau n’est même pas rempli à moitié quand le capitaine Daniël quitte port à 7 h 30 à destination de l’endroit où il compte jeter l’ancre. Une fois sur place, la morue sort de l’eau en bon état. Ce sont les montages simples (avec support de canne) avec de l’appât frais qui fonctionnent le mieux. Dans le début de l’après-midi, le courant disparaît, ce qui provoque l’apparition de lignes de pêche pleines avec 2/3/4 morues par endroits. C’est la première fois de cet automne que la pêche est plus que bonne, sans devoir naviguer trop loin. Vers 15 h, le bateau rentre au port et, juste avant que la tempête se lève, nous arrivons à Ostende. Les passagers présents ont vécu une journée agréable et rentrent à la maison avec une bonne pêche. Un grand merci au capitaine Daniël et son équipage…

Albatros + Franlis 6  – 27 et 28/07/2013

Le samedi, les deux navires partent de nouveau en direction de la zone d’ancrage. Le temps est calme et étouffant, mais, pendant toute la journée, il y a un courant assez fort qui nous gêne. La plupart des pêcheurs viennent pour les derniers cabillauds, mais il n’y en a pas beaucoup qui sortent, seuls quelques-uns… Néanmoins, il y a beaucoup de carangues et de poissons plus petits… Le dimanche, les passagers de l’Albatros ont de la chance. Malgré la tempête sévère de 7/8 Beauforts et des vagues de 2 m de haut dans la nuit de samedi au dimanche, le capitaine Daniël décide de partir quand même, car les prévisions pour l’après-midi sont favorables. Vers 7 h 45, le navire fait route vers la pêcherie, ce qui n’est pas évident à cause des vagues s’élevant jusqu’à 1,5 m. Une fois le bateau arrivé au lieu de pêche, le temps se calme très rapidement. Vers midi, les vagues ont une hauteur de seulement 1 m et quand nous retournons à la maison vers 15 h 15, nous ne voyons plus que des vagues de 50 cm. Mais quelle pêche ! Le capitaine Daniël avait choisi une bonne pêcherie, nous avons eu des lignes de pêche pleines de maquereau… L’Albatros retourne au port avec plus de 2200 maquereaux et ceci pour un bateau de 30 passagers. Autrement dit, tout le monde retourne à la maison avec, dans son sac, entre 60 et 80 maquereaux. Par conséquent, nous pouvons dire que la saison de pêche de maquereaux a vraiment commencé ! Le jeudi, il y a toujours des départs supplémentaires (départ supplémentaire le mardi 06/08).

Albatros + Franlis 6  – 06 et 07/07/2013

Un week-end de pêche excellent avec des captures magnifiques pas seulement le samedi, mais aussi le dimanche. Malgré le départ tardif à cause d’un bouchon de l’écluse le samedi, les capitaines de l’Albatros et du Franlis 6 naviguent en direction de la zone d’ancrage. Pendant toute la journée, les morues sortent assez facilement, mais il y a aussi du tacaud, du merlan, de la limande et un peu de maquereau. Vers 15 h 30, nous retournons au port avec énormément de poissons, les passagers sont contents. Le dimanche, l’Albatros fait escale à quelques sites d’épaves. Ici, la capture est encore meilleure : on prend du grand tacaud et quelques autres types de poissons plus petits. 

Attention : comme la saison du maquereau n’a pas encore complètement commencé à cause des températures fraîches du printemps, nous conseillons à nos capitaines de continuer à pêcher avec des bas-de-ligne simples avec de l’appât frais. Pour le maquereau, des pater-noster de mouches peuvent déjà être utilisés, mais le crochet ne peut pas être trop petit, faute de quoi, on perdra beaucoup de morues. Dans une ou deux semaines, la saison du maquereau sera tout à fait commencée. Veuillez contacter notre bureau pour obtenir les prévisions de pêche exactes.

Franlis 6 – 25/05/2013

Malgré le temps très désagréable, un vent intense venant du nord-est et pas mal de vagues, le capitaine Dirk décide quand-même de prendre le large, direction la zone d’ancrage. A l’arrivée au fond de pêche, nous ne rencontrons que des problèmes. Il pleut, il y a du vent et un courant fort…  C’est difficile de maintenir la position du navire au-dessus de l’épave et la force de la dérive atteint 3,6 nœuds. Néanmoins, le capitaine Dirk réussit systématiquement à repositionner son navire méticuleusement dans le fond de pêche et lors du premier passage au-dessus de l’épave, un tas de cabillaud sort. Vers midi, la force des vagues diminue et nous pouvons continuer à pêcher au-dessus de la même épave. Une capture formidable, les morues ne cessent de sortir. Les pêcheurs entraînés rentrent avec jusqu’à 14 pièces, les autres – qui s’essaient à la mer pour la première fois – rentrent quand même avec 6 à 8 pièces… Vers 17 h, le bateau rentre au port d’Ostende. Malheureusement, pour dimanche, on prévoit encore plus de vent, sinon ç’aurait été un autre jour super… Le prochain week-end, nous tenterons à nouveau notre chance – il reste encore des places libres !


Franlis 6 + Albatros – 18-19-20/05/2013

Finalement et après une très longue attente, le moment est arrivé! Trois jours de captures de cabillaud fantastiques sur les deux bateaux. Malgré le temps frais et le vent désagréable venant du nord d’une force de 3 à 4 Beauforts, les passagers ont atteint leur objectif : du poisson ! Ci-dessous une réaction d’un membre d’un club de pêche en mer à bord d’un des navires lors du week-end passé: « Je suis allé pêcher samedi avec 7 membres de notre club, il faisait froid le matin et le vent était à 4 Beauforts. Après 2 heures, nous sommes arrivés à la première épave ; nous avons essayé une première fois, mais nous n’avons rien pris ; nous avons continué à la prochaine épave. Bingo ! Du poisson pour tout le monde : de la belle morue d’environ 60 cm et du taraud. Les prochaines épaves, encore du poisson: avec entre 3 et 6 morues (morue de 77 cm), plusieurs tacauds, grondin rouge, poisson plat et même des baudroies. Le temps ne cessait de s’améliorer. Le soleil apparaissait et le vent se calmait. Un jour inoubliable. Un grand merci au capitaine et à l’équipage. »


Franlis 6 – 09/04/2013

Malgré le vent nord-est désagréable, le capitaine prend le large avec le Franlis 6. Vers midi, on prévoit moins de vent, les vagues continuent à nous gêner. Heureusement, les premiers rayons de soleil printaniers viennent nous réchauffer sur le pont des passagers. Le matin, tout le monde arrive à temps et passons rapidement l’écluse de sorte que nous sommes déjà en mer vers 8 h et nous prenons la direction du Westhinder. Peu avant 10 h, le capitaine sonne la corne du bateau et on commence à pêcher. Heureusement, il n’y a pas de courant et nous pouvons flotter au-dessus du fond de pêche pendant longtemps. Ça et là, la morue commence à sortir – pas vraiment en grand nombre, mais tout le monde peut en prendre. Vers midi, le navire fait à nouveau mouvement et, vers 15 h, nous rentrons. Ceux qui ont eu de la chance ont capturé entre 10 et 12 beaux cabillauds, les autres et les touristes qui participent pour la première fois ramènent entre 6 et 8 pièces. Tout de même un bon résultat étant donné le temps pas tout à fait favorable. La chose la plus importante est qu’il y a de nouveau du cabillaud. Le week-end prochain, nous essaierons de nouveau, nous espérons avoir un agréable soleil d’automne et moins de vent !


Albatros – 9/03/2013

Aujourd’hui, on part 2 h plus tard (c’est-à-dire à 9 h au lieu de 7 h) à cause d’un bouchon de l’écluse ici à Ostende. Les passagers sont tous avertis par téléphone et le bateau restera en mer 2 h plus tard pour compenser. Beaucoup d’entre eux annulent leur participation, mais ils ont tort vu la journée qui va se dérouler. Finalement, l’Albatros part du port d’Ostende vers 9 h 30 et se met en route en direction des épaves lointaines. En route, le bateau s’arrête à des épaves plus petites, mais celles-ci ne donnent pas le résultat souhaité. Une fois arrivés sur place, les passagers ont vraiment de la chance, parce que le cabillaud sort très facilement. En plus, nous ne sommes pas gênés par d’autres petits bateaux qui naviguent autour de nous, ce qui augmente les possibilités de manœuvrer. A bord, tous les passagers ont assez de place pour bouger confortablement. En plus, le bateau n’est même pas à moitié plein, ce qui veut dire que tout le monde dispose d’environ 3 m. Peu avant 17 h, tout le monde est satisfait et le capitaine décide de rentrer. Nous arrivons dans le port d’Ostende vers 18 h 30 et un peu plus tard que 19 h, nous nous trouvons au quai… Les absents ont eu tort d’annuler leur participation. Les premières places libres à bord de l’Albatros sont prévues pour le week-end du 23 et du 24 mars, mais comme il n’y aura presque pas de courant, le bateau sera rapidement plein…


Albatros – 2-3/03/2013

Finalement, on prévoit un week-end tranquille avec du temps favorable – le printemps est arrivé. Les passagers s’attendent à une pêche de qualité et l’équipage fait tout le nécessaire pour organiser une journée de pêche inoubliable. Depuis quelques mois, nous sommes gênés par l’absence de cabillaud, ce qui veut dire qu’on capture constamment du merlan. Ce week-end, nous nous y risquons à nouveau aux épaves au loin et le voyage de 1,5 à 2 h est payant ! Le samedi, il y a encore un courant assez fort qui entraîne le bateau et le fait dépasser les épaves, mais, le dimanche, on a du succès et la morue sort facilement. Des bacs à moitié pleins de cabillaud et pas des petits, plutôt des spécimens de 4 à 5 kg, le tout couronné par quelques merlans. Les absents ont toujours tort, nous verrons ce que cela donnera la semaine prochaine.


Albatros 09/02/2013

Après des semaines de tempêtes et de temps mauvais, les prévisions pour ce samedi sont finalement favorables. Outre les températures extrêmement basses, les passagers bénéficient d’une journée pleine de soleil. Tout le monde est super motivé après des semaines à ne rien faire ! Comme la pêche devant la côte ne donne pas de bons résultats, le capitaine Daniël décide de visiter les épaves au loin. Lors de l’arrivée au Westhinder vers 9 h 30, on a tout de suite de la chance et le merlan sort facilement. Nous sommes un peu embêtés par un courant assez fort qui pousse le bateau à dévier, mais, vers midi, les circonstances sont désormais parfaites et nous stabilisons parfaitement au-dessus des épaves. Ici et là, il y a un peu de cabillaud, mais rien de spectaculaire. Apparemment, les grands pêcheurs aux filets y ont été plus tôt dans la semaine. Au début de l’après-midi, nous visitons quelques autres épaves et, là aussi, de très beaux spécimens de merlan sortent. Quelques passagers utilisent la nouvelle télévision par satellite dans la cuisine, ce qui assure le divertissement tout au long de la journée lors d’une pause éventuelle. Peu après 15 h, nous rentrons avec beaucoup de passagers satisfaits qui ont tous certainement un bac à moitié plein de poissons. Quelques-uns ont même un peu de cabillaud. Un excellent jour de pêche, malgré la fraîcheur. Samedi prochain, nous tentons à nouveau notre chance.

particuliersentreprisesscolaires & groupes le dernier adieu en mer

livre d'or

offline